Ouverture de soi au delà de sa formationOuverture de soi au delà de sa formation

 

UNE JOURNÉE À LOURDES : POURQUOI ?

« Au début de l’année, présentation de l’Animation Pastorale ainsi que le projet de participation à la journée à Lourdes. En expliquant le sens du nom de notre lycée, la directrice Mme Soto, a fait le lien entre Lourdes et nous. Nous savons maintenant que notre lycée dépend de la Congrégation des SŒURS de la Charité de Nevers et que c’est chez elles que la petite Bernadette de Lourdes est allée après tout ce qui lui est arrivé. »

« Tout ce qui lui est arrivé ? »

« Oui au début nous avions un peu de mal à imaginer ce que Bernadette a vécu et c’est en allant sur place que nous avons pu comprendre un peu mieux ce qui s’est passé. Bernadette était une jeune fille qui avait des tas de problèmes (elle était malade, analphabète, des frères et SŒURS étaient morts, son père au chômage…). C’est elle que Marie a choisi de rencontrer ! C’est incroyable, même Bernadette ne savait pas au début que c’était la Vierge qu’elle voyait dans la grotte ! Elle se sentait tellement inintéressante ! Tout le monde la traitait de menteuse lorsqu’elle racontait ce qu’elle voyait. Elle a même été arrêtée et emprisonnée ! Cela ne l’a pas empêché de continuer, elle n’obligeait personne à la croire ! Elle est restée simple, sans prendre la grosse tête. »

« Qu’avez-vous ressenti devant la grotte ? »

« Moi, je me suis senti bien là-bas. C’est difficile à expliquer : Dans ce lieu, j’ai ressenti quelque chose que je n’avais jamais vécu avant. J’ai pu prier pour ma famille, mes amis. On a déposé toutes les intentions que les membres du lycée nous avaient confiées en partant. »

« Moi, je trouve que pour comprendre, il faut vraiment y aller pour le ressentir personnellement. Les explications sur la vie de Bernadette et la visite des lieux où elle vivait nous ont aidés à mieux la comprendre »

« Moi, je ne suis pas sûre de croire mais le temps que j’ai le plus aimé, c’est quand j’ai déposé le cierge pour ma famille ! »

« C’était un moment de paix, qui d’ailleurs a continué toute la journée. Après un bon pique-nique le long du Gave au soleil, on a entendu des témoignages à l’OCH (Office Chrétiens des personnes Handicapées) qui ont été de vraies leçons de vie. »

« Oui, c’était surprenant à entendre : Ce papa qui avait déjà 2 enfants et qui a adopté 3 autres enfants trisomiques. Ce qu’il nous a raconté avec 2 de ses enfants handicapés présents avec lui, nous montre que lorsqu’on veut quelque chose, on peut y arriver ! Il ne faut pas se décourager quand c’est difficile dans nos vies. »

« C’était pareil pour le 2ème témoignage : deux personnes toxicomanes de la Communauté du Cenacolo de Lourdes qui essaient de s’en sortir ! Eux non plus ne nous ont pas caché leurs difficultés ! Ils étaient sincères et ce qu’ils disaient nous rejoignait car la drogue, ça nous concerne tous ! Ils nous parlaient avec leur CŒUR tout en assumant ce qu’ils sont, nous parlant de leurs peines et de leurs faiblesses. Nous n’avons pas l’habitude d’entendre des personnes aussi sincères ! »

« Je pensais que j’allais être mal à l’aise en les écoutant. Au contraire, c’était passionnant et personne n’était ni triste ni pessimiste ! Et pourtant ce n’est pas facile ce qu’ils vivent. »

« C’est un vrai moment de partage avec une bonne entente entre nous et les accompagnateurs. Une journée en dehors du lycée pour vivre tout ça, ça vaut vraiment le coup ! »